Le 1er Avril : Journée de réflexion scientifique organisée par le TRT-5 Le corps malmené par le VIH (maladie au long cours) et les traitements : quels risques ? Quelle prévention ? Quel impact sur la prise en charge médicale ?

Pour la septième année consécutive, le collectif TRT-5 [1] organise une journée de réflexion sur un thème préoccupant de l’infection à VIH. Après les tests de résistances, les dosages plasmatiques, les effets indésirables et la pharmacovigilance, l’échec thérapeutique, l’immunothérapie et la co-infection, le TRT-5 se penchera cette année sur les effets à long terme du VIH et des traitements.

En effet, aujourd’hui, dans le cadre de l’infection par le VIH, les patients sont de plus en plus fréquemment confrontés à des difficultés médicales qui semblent liées au « temps de la maladie » et paraissent imputables à une toxicité à long terme des traitements antirétroviraux et/ou à la présence du VIH dans l’organisme. De nombreuses pathologies, bien que non spécifiques aux personnes atteintes par le VIH, semblent survenir chez elles de manière plus fréquente, plus précoce et avec une évolution plus rapide que dans la population générale. En outre, la prise en charge de ces pathologies est assurément plus complexe chez les personnes infectées par le VIH que chez les personnes séronégatives, ne serait-ce qu’en raison des interactions entre les différents traitements.

Ce constat ouvre le champ à de nombreuses interrogations : quels sont les risques encourus par les personnes vivant depuis de nombreuses années avec le VIH et les traitements associés ? Quelles stratégies de prévention peuvent-elles adopter ? Quelles surveillances convient-il de mettre en place ? Quel usage peut-on/ doit-on faire des traitements antirétroviraux sur le long terme ? Quelles sont les thérapeutiques possibles en cas de complications ? Quels sont les axes de recherche à developer ?
Si nous n’avons pas l’ambition de l’exhaustivité, nous voulons que cette journée soit à l’origine d’une prise de conscience et d’une réflexion sur l’ensemble des effets du VIH et des traitements survenant au long cours chez toutes les personnes infectées par le VIH, quelles que soient leurs histoires et leurs particularités. Lors de cette journée, qui rassemblera malades, associatifs, chercheurs, professionnels de santé, institutionnels, politiques et industriels, nous souhaitons répondre le plus possible aux préoccupations des patients et de leurs proches concernant les effets à long terme de la maladie et des traitements. Nous voulons alerter les acteurs du système de soin, les acteurs de la recherche et les pouvoirs publics de l’importance de ces complications et tenter de déterminer les réponses adaptées.

Corinne Taéron, 24 mars 2005.

Notes

[1Le TRT-5 (Traitements et Recherche Thérapeutique) rassemble les associations Aides, Act Up-Paris, Actions Traitements, Arcat, Sida Info Service, Sol En Si, Dessine Moi un Mouton et Nova Dona.