VIH, hépatite C : exigeons des médicaments à des prix acceptables

VIH, hépatite C : exigeons des médicaments à des prix acceptables

Communiqué de presse - 19 mai 2014

Quel est le prix d’une vie pour un laboratoire pharmaceutique ? Cette question est ouverte face aux récentes exigences des laboratoires pharmaceutiques qui attendent de l’Assurance Maladie des sommes excessives au titre de la prise en charge de médicaments vitaux. Par exemple, le prix estimé des nouveaux traitements de l’hépatite C (sofosbuvir, simeprevir, daclatasvir) revient à exiger 20 milliards d’euros sur 5 ans de la Sécurité Sociale pour éradiquer l’hépatite C en France.

En tant que malades, nous nous réjouissons de voir apparaître de nouveaux traitements prometteurs, que ce soit pour le VIH (anti-intégrases), l’hépatite C (sofosbuvir, ledipasvir, daclatasvir, simeprevir) ou d’autres maladies graves comme les cancers. Mais notre espérance est vite tempérée devant le poids de ces traitements pour la collectivité au nom de la solidarité nationale. Si l’innovation thérapeutique permet de sauver des vies, le sésame que représente la mise à disposition de nouveaux médicaments très performants ne doit pas entraîner des choix mettant à mal le système de solidarité nationale.

Les malades chroniques seront-ils les prochaines victimes de la crise économique ? La recherche clinique a permis à de nombreuses personnes de passer d’un état de mort annoncée à celui de vie socialisée en autonomie, mais il se pose aujourd’hui l’angoissante question d’une potentielle perte de chance pour bon nombre de patients atteints de pathologies coûteuses, qui n’auraient plus accès aux soins ou seulement en fonction de critères restrictifs, en raison de leur coût.

Le TRT-5 souhaite être moteur pour porter la voix des malades sur cette question. Le 16 juin prochain, le collectif organise une journée de réflexion scientifique intitulée "Génériques et autres pistes de réduction du coût de la prise en charge du VIH et des hépatites » au Ministère de la santé (inscription sur notre site internet www.trt-5.org).

Nous demandons aux laboratoires pharmaceutiques qu’ils cessent de mettre sous pression le système de santé et pratiquent des prix accessibles. En détournant au profit de leurs actionnaires les sommes allouées à la couverture du risque solidaire de santé, non seulement ces firmes exploitent l’effort commun, mais elles nous exposent aussi au risque majeur de voir notre accès aux soins remis en cause.

Nous appelons l’État à jouer son rôle de régulateur des prix et à ne pas accepter les pressions des laboratoires pour des prix très élevés, à l’heure des économies nécessaires pour faire face aux défis des maladies chroniques et du vieillissement de la population.

Nous demandons à participer activement aux débats menés au sein du Comité Économique des Produits de Santé (CEPS) sur la fixation des prix des produits et services de santé, dans un esprit de rationalisation et de sauvegarde du système de santé dans son ensemble.

Contacts presse
Eric Salat : 06 26 18 29 10
Yann Mazens : 06 46 10 09 51

Le TRT-5 est un collectif créé en 1992 qui rassemble 9 associations de lutte contre le VIH/sida de lutte contre le sida françaises engagées dans les domaines des traitements, de la recherche, de la prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH et les hépatites virales.
www.trt-5.org /coordination@trt-5.org

ASSOCIATIONS MEMBRES
ACTIONS TRAITEMENTS | ACT UP-PARIS | AIDES | ARCAT | DESSINE-MOI UN MOUTON | NOVA DONA | SIDA INFO SERVICE | SOL EN SI | ACT UP-SUD OUEST |NOVA DONA


Fichiers associés