Saisine du TRT-5

Le parcours de soins des personnes vivant avec le VIH enfin inscrit au programme de travail de la HAS (2014-2015)

La HAS a répondu favorablement à notre saisine et à inscrit la définition de parcours de soins des personnes vivant avec le VIH et facteurs de co-morbidités/co-mortalités associés à son programme de travail 2014-2015.

Cette décision est l’occasion d’écrire une nouvelle page de la lutte et de donner un nouvel élan à la pleine reconnaissance d’un statut d’acteurs de santé pour les structures associatives intervenant dans le parcours de soins des personnes vivant avec le VIH.

Eléments de Contexte

Le développement de parcours de soins constitue actuellement une des principales priorités pour assurer une prise en charge coordonnée et personnalisée des malades.
Grâce à l’efficacité des traitements antirétroviraux la pathologie VIH est entrée dans une phase de chronicité. Le corollaire est l’apparition, chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH), de prévalences accrues par rapport à la population générale d’un certain nombre de co-morbidités classiquement associées au vieillissement ou à d’autres facteurs de risque : troubles métaboliques, risque cardio-vasculaire, ostéoporose, troubles neurocognitifs, atteinte rénale et hépatique, cancers non-classant SIDA. Le suivi médical des patients reste encore aujourd’hui essentiellement hospitalier sans pour autant assurer une homogénéité de la prise en charge.

Objectif du projet

Sécuriser, tant à l’hôpital qu’en ville, la prise en charge tout au long de leur vie des personnes vivant avec le VIH en intégrant le suivi des différents facteurs de co-morbidités/mortalités associés au VIH et aux effets indésirables des antirétroviraux.

Résultats attendus du projet

Adaptation de l’accès aux soins par une structuration territoriale en pôles, maisons, centres de santé et coopération multidisciplinaire de 1er recours, complétant les pôles d’excellence, en une offre coordonnée de 1er et 2nd recours permettant d’assurer une égalité d’accès aux soins, une harmonisation des prises en charge et une anticipation des phénomènes de dégradation et de dépendance au long cours.

Amélioration des référentiels et des pratiques professionnelles par une approche transversale de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH anticipant et limitant la dégradation vers un stade de multipathologies chroniques induite par la prise au long cours d’antirétroviraux, en sus à l’infection au VIH.

Création de protocoles de soins orientant le développement d’une offre de soins structurée, de proximité, en file active de 1er et 2nd recours. Des expérimentations de prise en charge multidisciplinaire auront pour objectif de rendre opposables des référentiels et de reconsidérer des actes dans un objectif de forfaitisation des prises en charge annuelles pour les personnes vivant avec le VIH stabilisées (adaptation de la liste des actes et prestations) Le résultat attendu du projet consiste à construire des parcours de soins "types", adaptés aux principaux profils des personnes et à leur stade de prise en charge.